Club Magic APJC Pavillons-sous-Bois

Le forum du club Magic de l'APJC


    Les couches

    Partagez
    avatar
    Caltera
    Admin

    Messages : 47
    Date d'inscription : 17/09/2016
    Age : 31

    Les couches

    Message par Caltera le Mar 19 Déc - 16:30

    Les couches

    Les couches sont souvent une parties obscure des règles pour les joueurs voulant progresser dans la connaissance de celles-ci. Les joueurs débutant ignorent le plus souvent celles-ci, et les utilisent sans le savoir. Les arbitres doivent les connaitre ainsi que leur fonctionnement, afin de pouvoir répondre au questions des joueurs sur l’état de la partie après une interaction étrange. Je vous propose donc de plonger dans les profondeurs des règles et de découvrir avec moi ce merveilleux système qui permet de gérer les interactions entre effet statique

    De la nécessité des couches

    Le meilleur moyen de comprendre l’utilité des couches est de poser un exemple. Disons que vous contrôliez un ours de base (2/2) et que vous l’enchantiez avec une aura disant: « la créature enchantée gagne +1/+1 ». L’adversaire joue humilité (cette carte vous allez la haïr et pourtant c’est la base pour jouer avec les couches). Que se passe t’il?

    Et bien c’est justement les couches qui vont vous dire ce qu’il advient de votre ours. Au début des règles de magic, il est venu un moment ou la complexité des cartes demandaient un système simple pour savoir ce qu’il advenait quand on avais plusieurs effet statique qui se cumulaient. Devait on d’abord traiter le contrôleur, la force de la créature, ou bien d’autres effets? Des règles on été établies, et bien que celles ci permettent de jouer intuitivement, parfois le résultat peu être surprenant. Plongeons donc en profondeur dans les couches pour avoir la réponse à notre question.

    Les couches, dans l’ordre:

    On commence par prendre les valeurs de base de l’objet observé, c’est à dire ce qui est écrit sur la carte. Ici notre ours est 2/2 de base. C’est ce qui va nous servir de base pour la suite. (613.1)

    1- Les effets de copie sont appliqué. On débute donc par vérifier si la carte demande de copier quelque chose, et c’est cet objet copié qui va servir de base pour la suite

    2- Les effets de changement de contrôle sont appliqué. Une fois qu’on sais quel objet de base est l’objet observé, on regarde qui le contrôle avant de passer à la suite

    3- Les effets de changement de texte sont appliqués. On regarde ici des cartes qui vont modifier le texte sans changer les capacités ou la couleur du sort. Un exemple est une carte qui modifiera une protection contre le rouge pour une protection contre le vert. La couleur du sort ne change pas mais on à modifié un mot dans le texte. C’est des cas très rare en partie mais ils doivent être couvert

    4- Les effets de changement de type sont appliqués. C’est ici que sont appliqués les cartes qui disent que votre créature deviens un autre type, ou votre artefact deviens un artefact créature etc. Cela compte les sous type et super type également

    5- Les effets qui changent la couleurs sont appliqués. C’est ici que votre objet sera modifiés par des cartes comme servant du peintre

    6- Les effets ajoutant, retirant des effets ou disant que l’objet ne peu avoir de capacités s’appliquent. C’est une grosse couche dans laquelle on retrouve une bonne partie des enchantements. Et c’est ici qu’humilité entre en jeu enlevant toute les capacités que notre ours pourrais avoir.

    7- Les effets de modifications de force / endurance sont appliqués. C’est ici que va se jouer la force et endurance de notre ours. Mais comment faire pour déterminer puisque tout s’applique dans cette couche? Et bien cette couche est elle même divisée en sous couche.

    7a- Les effets de définition de caractéristique s’applique (caracteristic-defining ability ou CDA en anglais). Elle doit définir une caractéristique de la carte ou du token d’ou elle provient (force/endurance, couleur etc), et elle n’est pas déclenchée, activée ou conditionnelle. Un exemple de force/endurance définie par CDA est le tarmogoyf

    7b- Les effets fixant la force et endurance à une valeur définie s’appliquent. C’est ici que humilité entre en jeu en fixant la force et l’endurance de notre ours a 1/1

    7c- Les effets modifiant la force et l’endurance sans la fixer a une valeur précise s’appliquent. C’est ici que notre enchantement va faire devenir notre ours 1/1 un ours 2/2

    7d- Les compteurs/marqueurs sont appliqués. Si notre ours avais des marqueurs +1/+1 c’est ici qu’on les compteraient. Malheureusement pour lui il n’en a pas

    7e- Enfin en tout dernier nous appliquons les effets qui échange le total de force et d’endurance. Certaines carte comme about face s’amuse à ce petit jeu

    On récapitule?



    Dépendance, Timestamp, ou comment gérer les conflits.

    Tout cela est bien beau mais que se passe t’il si deux effet interviennent dans la même couche? Disons par exemple humilité qui dit que ma créature est 1/1, et un autre effet qui dit qu’elle est une grenouille 0/4. Alors 1/1 ou 0/4 ma grenouille?

    Et bien tout dépend de l’ordre des effets. On applique toujours l’effet le plus récent en dernier. C’est ce qu’on appelle le timestamp. Si humilité est intervenu avant la métamorphose en grenouille, votre grenouille sera bien 0/4. Si votre créature à été transformée en grenouille avant qu’humilité entre en jeu, elle sera une grenouille 1/1.

    Le timestamps est assez simple à comprendre, mais il faut se souvenir que touts les effets liés à une carte s’applique au même timestamp. Si une carte donne plusieurs effet (comme humilité qui s’applique en couche 6 et 7b) les deux effets auront le même timestamp. (613.6). Si un effet applicable dans plusieurs couches commence à s’appliquer dans une couche, ses autres effets continuent à s’appliquer dans le reste des couches, même si un effet supprime l’effet de base plus loin dans les couches (614.5).

    Ainsi un effet rajoutant une couleur (couche 5), une augmentation de +1/+1 (couche 7c) et une capacité comme le piétinement (couche 6) commencera à s’appliquer en couche 5 et ensuite s’appliquera en couche 6 et 7c avec le même timestamp. Si quelque chose avec un timestamp plus récent enlève une partie de l’effet (par exemple en disant que la créature n’a pas de capacité) la couleur et le +1/+1 s’appliqueront quand même.

    Le timestamp est parfois ignoré dans le cas ou il existerait une dépendance. Qu’est ce qu’une dépendance? Et bien on considère qu’un effet est dépendent d’un autre si:

    Ils s’appliquent dans la même couche / sous couche
    Si on appliquait le second effet, le premier en serait modifié
    Sois aucun, sois les deux sont des CDA. Si ils sont différent on applique le timestamp normalement
    Dans le cas ou il existe une dépendance, l’effet qui est dépendant des autres ne s’appliquera que lorsque les premiers objets auront été résolu. Prenons par exemple ces deux cartes:

    [deck]
    Skill Borrower
    Experiment Kraj[/deck]


    Vous controlez la première avec un marqueur +1/+1 sur elle, et le second. Vous voulez savoir si kraj va avoir une capacité activée grâce au Skill Borrower. Impossible de le savoir tant que l’on a pas regardé si skill borrower a elle même une capacité activée copiée du dessus de la bibliothèque. Ça sens la dépendance. Vérifions:

    Les deux s’appliquent dans la même couche, la 6. Kraj sera modifié si Skill Borrower change. Les deux ne sont pas des CDA. On à donc bien une dépendance entre ces deux cartes, et on vérifiera kraj en dernier, une fois que l’on aura résolu Skill Borrower.

    Mise en pratique


    Maintenant que l’on à vu le système de couche, essayons de nous frotter à quelques exercices pour nous amuser un peu. Attention certains de ces exercices sont avancés et peuvent demander de bien prendre son temps pour décomposer le tout alors n’hésitez pas à bien lire et prendre votre temps.

    A: Commençons par quelque chose de simple: Un [card]tarmogoyf[/card] est enchanté avec [card]fencer’s magemark[/card]. Il n’y a aucune carte dans le cimetière. L’adversaire lance [card]Nameless inversion[/card]. Quelle est la force et l’endurance du tarmo quand il va partir au cimetière? (note: attention au effet basé sur un état ici)

    5/-1
    6/0
    5/0

    B: Vous contrôlez [card]Crusader of Odric[/card], c’est la seule créature que vous contrôlez.  L’adversaire lance un [card]clone[/card], sa seule créature, en ciblant votre Crusader. Quand elle est sur table, vous lancez [card]Agoraphobia[/card] sur sa créature. Puis vous lancez [card]Twisted image[/card]. En réponse, votre adversaire joue 2 [card]giant growth[/card] sur sa créature. Que devient elle? Quelle est sa force et son endurance?

    La créature est 7/2 et reste en jeu
    La créature est 2/7 et reste en jeu
    La créature est mise au cimetière. L’inversion tue la créature avant qu’on puisse la booster avec Giant Growth

    C: On avait dit qu’on s’amuserait avec Humility alors c’est partis
    avatar
    Vombra

    Messages : 124
    Date d'inscription : 10/10/2016
    Age : 25

    Re: Les couches

    Message par Vombra le Jeu 18 Jan - 11:53

    Pavé César ! Merci pour l'info ^^

      La date/heure actuelle est Mar 21 Aoû - 15:41